Magnifique

Martes 12 de Julio

S’aprocher comme le peregrin

On peut le voir de loin, comme une petite ombre entre les arbres. 

Quand je suis arrivée au parking du bus, il y avait deux façons d’aller jusqu’au Mont. On proposait une navette gratuit. Sinon, il fallait marcher pendant 40 minutes en traversant le plain. J’ai choisi la deuxième option.

J’avais parlé avec Anne à la maison. Elle me disait une chose que j’avais supçonné: la meilleure façon de profiter du Mont c’est le regarder de loin. Quand on entre dans la citadelle, on perd la prespective.

Je me suis approchée à pied, en regardant comment le monument semblait grandir. C’était émouvant. Aprés avoir visité l’abbaye et la petite ville attestée de touristes (et de magasins pour eux), je suis retournée à pied. 

À la moitié du chemin, j’ai déjeuné. Une baguette et un morceau de fromage suffissait pour avoir le meilleur repas du monde dans un des endroits plus surprennants du monde.

Anuncios